Temple de Preah Khan

Preah Khan

Preah Khan (littéralement «l'épée sacrée» en khmer) était plus qu'un temple, le complexe servait aussi de ville et d'université bouddhiste.

Preah Khan (littéralement «l’épée sacrée» en khmer) était plus qu’un temple, le complexe servait aussi de ville et d’université bouddhiste.

Le temple Preah Khan est situé dans le parc archéologique d’Angkor et est encore largement non restauré. C’est l’un des plus grands complexes de temples dans le parc historique. Preah Khan se traduit par « l’épée sacrée » en khmer, nommé par Jayavarman VII en l’honneur de sa victoire de bataille contre les envahisseurs de Chams, qui appartenait à un royaume dans ce qui est maintenant le centre du Vietnam, en 1191.

Ce majestueux complexe de temples est entouré de douves et sa superficie s’étend sur une parcelle de terrain de 800 mètres sur 700 mètres, sur une superficie totale de 56 hectares. Son apparence esthétique est très similaire au célèbre temple voisin d’Angkor Ta Prohm, avec de la végétation et des arbres qui semblent envahir les ruines.

Emplacement et comment s’y rendre

Preah Khan fait partie du Grand Circuit au sein du Parc Archéologique d’Angkor, qui est une boucle de 26 kilomètres qui est une extension du petit circuit. Pour accéder à ce temple et visiter le reste du circuit, il est conseillé d’engager un chauffeur de tuk-tuk. Le plus petit circuit peut facilement être complété à vélo, mais il peut être difficile d’accomplir le plus grand circuit en une journée sur un vélo.

Jayatataka Baray

Jayatataka Baray

Preah Khan est situé au nord d’Angkor Thom. À l’est de Preah Khan se trouve le Jayatataka Baray, qui est un plan d’eau artificiel qui offre de beaux reflets des temples et de la jungle environnants. Au milieu de ce réservoir, il y a une île avec le temple de Neak Pean au centre. Une fois séché, le Jayatataka Baray est à nouveau rempli d’eau. À la fin de chaque saison des pluies, tout l’excès d’eau est directement redirigé vers l’intérieur.

Veillez à ne pas confondre Preah Khan du parc archéologique d’Angkor avec le temple nommé à Kampong Svay, situé à 100 kilomètres à l’est d’Angkor.

Histoire de Preah Khan

Preah Khan a été construit au 12ème siècle par le roi Jayavarman VII, dans le but d’honorer son père, le roi Dharanindravarman II. C’était autrefois un important complexe de temples qui servait simultanément de ville, de temple et d’université bouddhiste.

L’un des aspects les plus intéressants du temple est la stèle Preah Khan, qui est une sculpture de 2 mètres sur 0,6 mètres qui comporte des inscriptions sur les quatre côtés. Il a été découvert en 1939 par Maurice Glaize, le conservateur français d’Angkor. Il contient une grande quantité d’informations sur l’histoire de Preah Khan. Il comprend une invocation à Lokeshvara et Prajnaparamita. Il rend également hommage aux trois joyaux du bouddhisme: le Bouddha, le Dhamma (enseignements bouddhistes) et le Sangha (la communauté bouddhiste). Il contient des éloges pour le roi Jayavarman VII et comprend des détails comme le nom de la ville dans le complexe, Nagara Jayasri (la ville sainte de la victoire). L’information sur la population de l’inscription indique le nombre d’habitants de la ville du temple à 100 000 habitants. Cela inclut les riziculteurs, les moines et les danseurs. Une comptabilité de la trésorerie du Royaume est également répertoriée, qui comprenait l’argent, les pierres précieuses et l’or.

Depuis 1991, Preah Khan a entrepris un projet de restauration et d’entretien. Le projet est géré par le World Monuments Fund et a été le premier du genre après la fin de la guerre civile dévastatrice au Cambodge, qui a eu lieu entre 1967 et 1975.

Vous pouvez trouver vos billets de bus, train , ferry au meilleur prix sur 12 Go Asia, le meilleur website pour les transports en Asie
Powered by 12Go Asia system

Architecture

L’architecture de Preah Khan est richement décorée, en particulier le mur extérieur, qui est orné de Garudas de cinq mètres de haut qui sont gelés au combat avec des serpents Naga. Un fossé entoure ce mur extérieur.

Entree magnifique du temple

Il y a quatre portes qui permettent l’entrée dans le complexe du temple, et chacune a une chaussée sur les douves. L’entrée principale est celle de l’Est, où se trouvent les ruines d’un petit débarcadère pour les bateaux et deux lions de garde. Cette jetée se trouve sur la rive ouest du Jayayata Baray. De là, le Roi partait en bateau vers le temple de Neak Pean au centre du réservoir.

Sur le côté nord du complexe est une maison de feu, qui a été créé dans un style similaire aux maisons du même nom situées à Ta Prohm et Banteay Chhmar. Les historiens pensent que ces maisons ont probablement fonctionné comme maisons de repos avec des cheminées pour des voyageurs.

Le complexe se compose de quatre enceintes. Il y a longtemps, on pouvait trouver des maisons en bois de serviteurs et de villageois au bord de la quatrième enceinte ou du mur extérieur.

Aussi proche de Ta Prohm et de Banteay Kdei, Preah Khan possède un magnifique et majestueux Hall des danseurs. C’est dans la troisième enceinte et situé juste au-delà du Gopura de l’entrée est. Juste au-dessus des portes d’entrée sont belles et méticuleusement sculptées Devatas.

Librairie du temple

La seconde enceinte n’a qu’un étroit espace entre elle et la première, et elle contient six bâtiments sanctuaires sur le côté oriental du temple.

La première enceinte, également appelée le sanctuaire intérieur, est la partie la plus sacrée du temple. Les images de Bouddha couvrent les murs, et de petites chapelles tapissent le petit espace.

Reply

DMCA.com Protection Status